essayiste français

La distribution des livres numériques... edistribution

Ou comment les livres arrivent sur les plateformes de ventes

Le manifeste de l'auto-édition... extrait

La distribution des livres numériques, présentation générale

L'ambition existe toujours de "réunir les acteurs de l’édition et de la distribution du livre pour aboutir à un regroupement de la distribution française du livre numérique autour d’une plate-forme unique."
Les acteurs de la chaîne du livre à l’ère du numérique - Les auteurs et les éditeurs, Note d'analyse gouvernementale 270 - Mars 2012
http://www.strategie.gouv.fr/system/files/2012-03-19-livrenumerique-auteurs-editeurs-na270_0.pdf

Le changement de majorité ayant permis une continuité de l'approche de la relation de l'Etat à l'édition, cette note représente toujours une orientation.

Antoine Gallimard, invité du Buzz Média Orange Le Figaro, le 22 novembre 2009, aborda ce sujet. Le compte rendu sur le site du Figaro note :
« Au sujet des trois plateformes d'e-distribution créées par des éditeurs [ce qui n'était pas totalement exact, Numilog ayant alors été racheté par Hachette en 2008] : Eden (Gallimard), Numilog, et eEditis. Le gouvernement veut qu'il n'y ait qu'une seule plateforme. On essaie de se regrouper. Qu'il y ait au moins une interopérabilité entre les plateformes et qu'il y ait une vitrine unique pour les libraires et les lecteurs ».
http://www.lefigaro.fr/medias/2009/11/22/04002-20091122ARTFIG00057-le-livre-numerique-est-un-livre-a-part-entiere-.php

Après avoir acheté la société Numilog en 2008, avec l'ambition d'en faire la plateforme unique d'edistribution en France, Lagardère l'a revendue à son créateur début 2012... mais l'ambition d'une plateforme unique existe toujours...

Une seule plateforme... naturellement contrôlée par les éditeurs du SNE, qui ponctionneraient discrètement la plus grande partie des bénéfices, et les éditeurs indépendants seraient priés de payer très cher pour être distribués, seraient ainsi éjectés des plateformes de vente... voilà ce que souhaitent certains. Heureusement, pour leur montrer que c'est impossible, Amazon ouvre sa plateforme aux écrivains sans intermédiaire. Bloquer la distribution des indépendant ferait le jeu d'Amazon... d'où la guerre qui semble être menée contre le vilain coupable d'empêcher d'exploiter les écrivains !
Utiliser la plateforme d'autopublication d'Amazon offre une grande facilité, mais c'est se priver des autres points de vente. La question essentielle est donc : autopublication Amazon (Kindle Direct Publishing) ou edistribution ? C'est à chacun, dans sa propre démarche, d'y répondre. J'ai choisi une edistribution pour essayer d'être présent partout où l'ebook se vend.

Mes livres sont distribués par Immateriel. J'espère que la jeune société aura la force de résister. C'est d'ailleurs sa grande force que d'être vraiment edistributeur : elle distribue partout où il lui est possible... elle n'est pas là pour contrôler les éditeurs ni l'édition française mais pour effectuer un travail de flux d'informations, de fichiers, d'argent. La France doit sortir de ce système où des éditeurs contrôlent les ventes en contrôlant la distribution.


Le manifeste de auto-édition


Le manifeste de auto-édition
Réédité fin 2013... également en papier...
Liens pour achat vente directe ou elibrairies.




Ajouter votre mini essai


- Karine (avis 20), du 15 aout 2014 à 6 heures 33 : Certes, certains pourraient prétendre qu'il s'est agi d'un discours équilibré, avec « je crains que vous n'entriez dans l'ère du soupçon pour n'avoir pas été assez audacieux sur le niveau des rémunérations servies aux auteurs en matière de droit numérique. Les taux sont trop faibles, à l'évidence, et avivent le désir des auteurs de négocier séparément l'exploitation papier et numérique ; vous savez, comme moi, qui se tient en embuscade. » Mais madame la ministre se situe toujours dans le cadre de la note d'analyse 270 Les acteurs de la chaîne du livre à l’ère du numérique - Les auteurs et les éditeurs : « Simultanément diffuseur, distributeur, éditeur et propriétaire d’une solution technologique qui domine très largement le marché des liseuses, Amazon bénéficie d’une force de frappe commerciale redoutable, grâce à laquelle sa branche édition pourrait bien offrir aux auteurs des conditions de rémunération nettement plus attrayantes que les éditeurs traditionnels. »

Voir sujet précédent du forum
Vous souhaitez aborder un autre sujet ? Vous pouvez proposer un texte au sujet cohérent avec essayiste.net
Si vous souhaitez soutenir cette page :


Ya basta Aurélie Filippetti !
la Loi sur la Copie privée versant livres

-Catalogue complet-

Présentation
Acheter
(papier ou numérique)
 

la loi 2012-287 du 1er mars 2012 Écrivains réveillez-vous
livre sur Martin Malvy